Nouveau vaccin Covid Omicron : automne 2022, pour qui ?

Deux nouveaux vaccins ciblant le variant Omicron du Covid ont été validés par l’Agence européenne du médicament (EMA) le 1er septembre 2022 pour une utilisation à partir de l’automne 2022. L’un de Pfizer. L’autre de Moderna. Tous deux sont à utiliser comme des rappels ou « boosters », non en primo-vaccination. La France n’a pour l’instant pas communiqué sur les modalités de vaccination avec ces vaccins. « Exposer le système immunitaire aux versions contemporaines du virus afin qu’il apprenne et reconnaisse les variantes ultérieures est essentiel pour développer une réponse immunitaire plus large«  explique l’EMA dans un communiqué du 6 septembre. L’EMA évalue aussi un vaccin adapté à la souche originale et aux sous-variantes Omicron BA.4 et BA.5. Elle amorce par ailleurs l’idée d’une « vaccination de rappel au début de la saison hivernale comme pour la grippe ».

C’est quoi les nouveaux vaccins Covid contre Omicron ?

Ces vaccins sont des versions adaptées des vaccins originaux Comirnaty (Pfizer/BioNTech) et Spikevax (Moderna) pour cibler le sous-variant Omicron BA.1 en plus de la souche originale du SARS-CoV-2. Ils fonctionnent de la même manière. Chaque vaccin contient des molécules d’ARNm (ARN messager) qui ont des instructions pour fabriquer les protéines de pointe du SARS-CoV-2 original et de la sous-variante Omicron BA.1. La protéine de pointe est une protéine à la surface du virus dont le virus a besoin pour pénétrer dans les cellules du corps et peut différer entre les variantes du virus. En adaptant les vaccins, l’objectif est d’élargir la protection contre les différents variants. Lorsqu’une personne reçoit l’un de ces vaccins, certaines de ses cellules lisent les instructions d’ARNm et produisent temporairement les protéines de pointe. Le système immunitaire de la personne reconnaît alors ces protéines comme étrangères et active les défenses naturelles – anticorps et lymphocytes T – contre elles. Si, plus tard, la personne vaccinée entre en contact avec le virus, le système immunitaire reconnaît la protéine de pointe à sa surface et se prépare à l’attaquer. Les anticorps et les cellules immunitaires peuvent protéger contre le COVID-19 en travaillant ensemble pour tuer le virus, en empêchant son entrée dans les cellules du corps et en détruisant les cellules infectées.

Quel est le nom des nouveaux vaccins du Covid ?

Pour l’instant, dans les communiqués, Pfizer a désigné son nouveau vaccin par « Comirnaty® Original/Omicron BA.1 » et Moderna par « Spikevax® Bivalent Original/Omicron BA.1 (ARNm-1273.214)« .

C’est quoi le nouveau vaccin Covid Omicron de Pfizer ?

Le nouveau vaccin élaboré par le laboratoire américain Pfizer-BioNTech cible le sous-lignage BA.1 Omicron. Il repose sur son vaccin original contre le Covid, Comirnaty. Il contient 15 µg d’ARNm codant pour la protéine de pointe du SARS-CoV-2, qui est présente dans le vaccin original de Pfizer et 15 µg d’ARNm codant pour la pointe protéine du sous-variant Omicron BA.1. Hormis l’ajout de la séquence d’ARNm de la protéine de pointe BA.1, tous les autres composants du vaccin restent inchangés. Deux études ont permis sa validation

► une étude menée chez 1800 adultes de plus de 55 ans ayant déjà reçu 3 doses de Comirnaty (primovaccination et rappel) dont environ 300 ont reçu Comirnaty Original/Omicron BA.1 a révélé que la réponse immunitaire au sous-variant Omicron BA.1 était plus élevée après une deuxième dose de rappel de Comirnaty Original/Omicron BA.1 qu’après une deuxième dose du vaccin Comirnaty original. 

► une étude portant sur plus de 600 personnes âgées de 18 à 55 ans qui avaient précédemment reçu 3 doses de Comirnaty ont montré que la réponse immunitaire à Omicron BA.1 était plus élevée chez les personnes ayant reçu un rappel avec un vaccin contenant uniquement l’Omicron BA. 1 que chez ceux qui ont reçu un rappel avec le vaccin Comirnaty original.

C’est quoi le nouveau vaccin Covid Omicron de Moderna ?

Le nouveau vaccin élaboré par le laboratoire américain Moderna cible le sous-lignage BA.1 Omicron. Il contient 25 µg du rappel actuellement autorisé (Spikevax/ARNm-1273) et 25 µg d’un sous-variant d’Omicron. Une étude a permis sa validation. Elle portait sur plus de 800 adultes âgés de 18 ans et plus. L’étude a révélé qu’une dose de rappel de Spikevax bivalent Original/Omicron BA.1 induisait une réponse immunitaire plus forte contre la souche SARS-CoV-2 et la sous-variante Omicron BA.1 par rapport à une dose de rappel du vaccin Spikevax original.

Qui doit faire le nouveau vaccin du Covid ?

Ces deux nouveaux vaccins Covid sont autorisés chez les personnes âgées de 12 ans et plus ayant reçu au moins une primo-vaccination contre le Covid-19, quels que soient les vaccins alors utilisés. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l’Agence européenne des médicaments recommandent cependant de les adresser « en priorité aux personnes les plus à risque d’évoluer vers une maladie grave ». Concrètement : 

  • les personnes âgées de 60 ans et plus,
  • les personnes immunodéprimées et les autres personnes vulnérables (à partir de 12 ans) présentant des conditions sous-jacentes les exposant à un risque plus élevé de Covid-19 sévère,
  • les femmes enceintes
  • les résidents et le personnel des foyers de soins de longue durée
  • les professionnels de santé.

« Comme ces nouveaux vaccins sont approuvés pour une utilisation uniquement en doses de rappel, les vaccins originaux restent essentiels pour augmenter la couverture vaccinale avec une série primaire parmi les personnes non vaccinées afin de combler les lacunes en matière de vaccination » a déclaré le directeur de l’ECDC, le Dr Andrea Ammon.

Quand faire ce nouveau rappel de vaccin ?

Selon l’EMA, il faudra attendre 3 à 4 mois après sa dernière dose de vaccin ou une infection Covid pour recevoir ce nouveau rappel.

Ils couvrent aussi la protection contre BA.5 et le variant Centaure.

Quelle est l’efficacité de ces vaccins contre Omicron ?

Pfizer et Moderna ont mis à jour leurs vaccins utilisés en primo-vaccination pour déployer ces rappels contre Omicron. Ils ciblent le sous-lignage BA.1 (présent au début de l’année 2022 surtout) mais « les données préliminaires indiquent que la réponse immunitaire induite par les vaccins adaptés à BA.1 va au-delà des souches sélectionnées et couvre d’autres sous-variantes d’Omicron telles que BA.2, BA.2.75 (variant centaure, ndlr) et BA.5, plus efficacement que les vaccins actuels ».

Quels effets secondaires ?

Les effets secondaires observés avec les vaccins ciblant Omicron étaient « comparables à ceux observés avec les vaccins originaux et étaient généralement légers et de courte durée » indique l’EMA.

Sources

ECDC-EMA statement on booster vaccination with Omicron adapted bivalent COVID-19 vaccines. EMA. 6 septembre 2022.

Pfizer and BioNTech Receive Positive CHMP Opinion for Omicron BA.1-Adapted Bivalent COVID-19 Vaccine Booster in European Union. Pfizer, 1er septembre 2022

EMA CHMP adopts positive opinion recommending authorization for the use of Moderna’s Omicron-Targeting Bivalent Booster in the European Union, Moderna, 1er septembre 2022.


Source : JDF Santé