Isolement Covid : nouvelles règles, vaccinés, cas contact

[Mis à jour le 11 janvier 2022 à 19h47] L’épidémie de Covid bat son plein. La vaccination contre le Covid n’étant pas efficace à 100%, il est possible d’être contaminé par le virus et positif après avoir été vacciné. S’isoler au moindre doute et dès les premiers symptômes évocateurs de Covid reste primordial pour réduire la transmission du virus. Les règles d’isolement ont changé depuis le 3 janvier 2022. La durée de l’isolement varie selon la situation (personnes positives vaccinées, non vaccinée, cas contact, enfant…). Quelles sont les règles d’isolement ? 7 ou 10 jours ? Pour qui ? ​​​​​​Quand se mettre en quarantaine ? Après un test positif ? Négatif ? Pour un enfant à l’école ? Comment ça se passe concrètement pendant cet isolement ? Où s’isoler ? Guide.

Quelles sont les nouvelles règles d’isolement ?

Depuis le 3 janvier 2022, les règles d’isolement sont les mêmes pour les personnes positives quel que soit le variant (Delta ou Omicron). La durée de l’isolement dépend de la situation de la personne (positive au Covid ou cas contact) et de son statut vaccinal.

Situations Consignes d’isolement
Personnes positives ayant un schéma vaccinal complet L’isolement est d’une durée de 7 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif. Toutefois, au bout de 5 jours, la personne positive peut sortir d’isolement à deux conditions :

  • elle effectue un test antigénique ou RT-PCR et celui-ci est négatif
  • elle n’a plus de signes cliniques d’infection depuis 48h

Si le test réalisé est positif ou si la personne ne réalise pas de test, son isolement est maintenu à 7 jours. Elle ne réalise pas un second test à J7. (J signifie : le jour où vous apprenez que vous êtes cas contact)

Enfants de moins de 12 ans L’isolement est d’une durée de 7 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif. Toutefois, au bout de 5 jours, la personne positive peut sortir d’isolement à deux conditions :

  • elle effectue un test antigénique ou RT-PCR et celui-ci est négatif
  • elle n’a plus de signes cliniques d’infection depuis 48h

Si le test réalisé est positif ou si la personne ne réalise pas de test, son isolement est maintenu à 7 jours. Elle ne réalise pas un second test à J7. (J signifie : le jour où vous apprenez que vous êtes cas contact)

Personnes positives avec schéma vaccinal incomplet L’isolement est de 10 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif. Toutefois, au bout de 7 jours, la personne positive peut sortir d’isolement à deux conditions :

  • elle effectue un test antigénique ou RTPCR et celui-ci est négatif
  • elle n’a plus de signes cliniques d’infection depuis 48h

Si le test est positif ou si la personne ne réalise pas de test, l’isolement est de 10 jours.

Personnes non vaccinées L’isolement est de 10 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif. Toutefois, au bout de 7 jours, la personne positive peut sortir d’isolement à deux conditions :

  • elle effectue un test antigénique ou RTPCR et celui-ci est négatif
  • elle n’a plus de signes cliniques d’infection depuis 48h

Si le test est positif ou si la personne ne réalise pas de test, l’isolement est de 10 jours.

Quelles règles d’isolement en cas de schéma vaccinal complet (avec rappel) ?

Est considérée comme ayant un schéma vaccinal complet, une personne ayant reçu les deux doses (ou une dose en cas d’infection préalable au Covid) + une dose de rappel réalisée conformément aux exigences du pass sanitaire. L’isolement est d’une durée de 7 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif. Toutefois, au bout de 5 jours, la personne positive peut sortir d’isolement à deux conditions :

  • elle effectue un test antigénique ou RTPCR et celui-ci est négatif
  • elle n’a plus de signes cliniques d’infection depuis 48h

Si le test réalisé est positif ou si la personne ne réalise pas de test, son isolement est maintenu à 7 jours. Elle ne réalise pas un second test à J7.

Quelles règles d’isolement en cas de schéma vaccinal incomplet ?

L’isolement est de 10 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif. Toutefois, au bout de 7 jours, la personne positive peut sortir d’isolement à deux conditions :

  • elle effectue un test antigénique ou RTPCR et celui-ci est négatif
  • elle n’a plus de signes cliniques d’infection depuis 48h

Si le test est positif ou si la personne ne réalise pas de test, l’isolement est de 10 jours.

Quelles sont les règles d’isolement pour les cas contacts ?

Les consignes d’isolement ne sont pas les mêmes selon le schéma vaccinal.

Pour les cas contact ayant un schéma vaccinal complet (rappel réalisé conformément aux exigences du pass sanitaire) et les enfants de moins de 12 ans :

  • Il n’y a plus de quarantaine, néanmoins les personnes cas contact doivent appliquer de manière stricte les mesures barrières, et notamment le port du masque en intérieur et en extérieur, limiter leurs contacts, éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave de Covid, et télétravailler quand c’est possible.
  • Elles doivent réaliser un test antigénique ou PCR (autotests pour les cas contacts à l’école) dès qu’elles apprennent qu’elles sont cas contacts, puis effectuer des autotests à J2 et J4 après le dernier contact avec la personne positive. En cas d’autotest positif, il convient de confirmer le résultat par un TAG ou un test RT-PCR. Si le test est positif, la personne devient un cas et démarre un isolement.

Pour les personnes cas contact ayant un schéma vaccinal incomplet et pour les personnes cas contacts non-vaccinés :

  • Il faut respecter un isolement d’une durée de 7 jours (pleins) à compter de la date du dernier contact.
  • Pour sortir de l’isolement, il faut réaliser un test antigénique ou RT-PCR et avoir un résultat négatif. Si le test est positif, la personne devient un cas et démarre un isolement.

Isolement à l’école : quelles sont les nouvelles règles ?

Pour les personnels et élèves de plus de 12 ans :

Avec un schéma vaccin complet Non vacciné ou avec un schéma vaccinal incomplet
Cas positif
  • Isolement de 5 jours si le test antigénique ou PCR réalisé le 5e jour est négatif et en l’absence de symptômes depuis 48 heures
  • Isolement de 7 jours dans le cas contraire
  • Isolement de 7 jours si le test antigénique ou PCR réalisé le 7e jour est négatif et en l’absence de symptômes depuis 48 heures
  • Isolement de 10 jours dans le cas contraire
Cas contact
  • Pas d’isolement
  • Autotest à J0, J+2, J+4 (J signifie : le jour où vous apprenez que vous êtes cas contact)
  • Isolement de 7 jours
  • Autotest à J0, J+2, J+4 (J signifie : le jour où vous apprenez que vous êtes cas contact)

Pour les élèves de moins de 12 ans :

Quel que soit le statut vaccinal
Cas positif
  • Isolement de 5 jours si le test antigénique ou PCR réalisé le 5e jour est négatif et en l’absence de symptômes depuis 48 heures
  • Isolement de 7 jours dans le cas contraire
Cas contact L’élève pourra rester en classe :

  • Si l’autotest fait à J+O est bien négatif (J signifie : le jour où vous apprenez que vous êtes cas contact)
  • Et si les autotests réalisés à J+2 et J+4 sont négatifs (attestation sur l’honneur des parents)

Où s’isoler ?

  • Chez soi si les conditions matérielles s’y prêtent et après en avoir discuté avec son médecin. Pendant la période d’isolement, il convient de prendre un certain nombre de précautions et de respecter des règles d’hygiène strictes.
  • Si l’on ne peut pas rester chez soi, d’autres solutions peuvent être proposées tels qu’un centre de vacances, un hôtel, un lieu d’hébergement collectif. Dans ce cas, il convient de suivre les consignes données par le lieu d’hébergement. Par ailleurs, une solution d’hébergement peut être proposée via la Cellule territoriale d’appui à l’isolement (CTAI).

Quelles règles après un isolement ?

Pendant les 7 jours suivant la fin de l’isolement, il est recommandé à la personne guérie de continuer à observer les gestes barrières et de porter le masque, y compris dans la sphère privée, d’éviter de fréquenter des personnes à risque de développer une forme grave de COVID-19, d’éviter de fréquenter les transports en commun, de respecter une réduction volontaire des interactions sociales, et de privilégier le télétravail.

Comment avoir son arrêt de travail ?

Les salariés symptomatiques ou cas contact, en attente d’un test au Covid-19, peuvent bénéficier d’arrêts maladie indemnisés sans jour de carence et délivrés automatiquement en ligne sur le site de l’Assurance Maladie. Les indemnités journalières dès le premier jour d’arrêt pour les salariés et les agents publics malades du Covid-19 sont versées jusqu’au 30 décembre 2021, conformément au décret paru le 30 octobre au Journal Officiel. Pour que votre isolement soit plus facile à vivre, il convient de s’organiser, y compris au travail. Pour cela :

  • Je préviens immédiatement mon employeur que je dois m’isoler.
  • Si je peux télétravailler, je le fais dans la pièce où je m’isole.
  • Si je ne peux pas télétravailler, je peux me procurer un arrêt de travail sur le site Ameli. Vous devez vous engager à réaliser un test antigénique ou RT-PCR dans les 2 jours qui suivent votre déclaration. Votre arrêt de travail est établi à compter du jour de votre déclaration y compris donc avant la réalisation du test et se déroule jusqu’à l’indication dans ce téléservice de la date d’obtention du résultat du test. Une durée maximale de 4 jours est fixée pour couvrir la période de réalisation du test. La prise en charge définitive par l’Assurance maladie ou la MSA a lieu seulement si vous avez bien effectué le test mais quels que soient les résultats de ce test (positif ou négatif).
  • Votre arrêt doit être de 7 jours minimum. Il débute à compter de la date de l’appel ou du courriel de l’Assurance maladie. Si vous vous êtes isolé spontanément avant d’avoir été contacté par l’Assurance maladie, l’arrêt peut être rétroactif dans la limite de 4 jours.

Si les résultats du test ne sont pas connus à la fin de l’arrêt, il est possible de demander une prolongation de l’arrêt dans la limite de 7 jours supplémentaires :

  • pendant la durée de l’isolement, l’Assurance maladie procède à un suivi systématique avec 2 à 3 appels téléphoniques sur 7 jours.
  • chaque personne déclarée positive peut se voir proposer (depuis le 20 janvier 2021) une visite à domicile par un infirmier.

Comment avoir son certificat d’isolement ?

Les cas positifs ou contact qui doivent être isolés peuvent bénéficier d’une attestation d’isolement ou « déclaration de maintien à domicile » s’ils ont besoin d’un arrêt de travail et ne peuvent pas télétravailler. Pour simplifier leurs démarches, l’Assurance Maladie a ouvert depuis le 3 octobre 2020 le téléservice declare.ameli.fr. Les cas contacts sont contactés par l’Assurance maladie et peuvent recevoir une attestation d’isolement à transmettre à leur employeur s’ils ne sont pas vaccinés. Avant de verser vos indemnités journalières, l’Assurance maladie vérifiera que vous êtes bien identifié comme cas contact.

Cette attestation d’isolement est délivrée 

  • sur le compte ameli au minimum 3 jours après la demande d’arrêt de travail sur le site declare.ameli.fr ;
  • par courrier postal au minimum 7 jours après la demande sur le site pour les personnes n’ayant pas de compte.

Si la demande n’est pas justifiée, l’Assurance Maladie envoie un courrier de refus sur le compte ou par voie postale.

► Pour en savoir plus : Service-Public.fr

Quelles consignes à la maison ?

L’isolement est effectué idéalement à domicile si les conditions le permettent :

  • il faut rester, si possible, dans une pièce séparée de ses proches, avec la porte fermée. Il est important de dormir et de prendre ses repas seul, dans sa chambre ;
  • les contacts avec les autres personnes de la maison, de l’appartement ou du lieu d’accueil sont à éviter au maximum. On ne doit pas les toucher, ni les embrasser ;
  • en présence d’une personne, le port d’un masque chirurgical est obligatoire (même si c’est un proche), une distance de plus de 2 mètres doit être respectée et les discussions doivent être limitées à 15 minutes ;
  • il faut éviter tout contact avec des personnes fragiles, c’est-à-dire les personnes âgées de plus de 65 ans ou avec des maladies chroniques (hypertension, diabète, maladies cardiaques, etc.), les personnes avec une obésité importante et les femmes enceintes au 3e trimestre de grossesse ;
  • si possible, il faut utiliser une salle de bain et des toilettes séparées, que l’on ne partage pas avec les autres personnes de son domicile. Si on n’a pas le choix, les pièces que l’on partage avec les autres doivent être nettoyées régulièrement. Les personnes qui les utilisent se lavent les mains avant et après utilisation ;
  • il ne faut pas partager les objets de tous les jours : serviette de toilette, savon, téléphone…

Sources :

– Infection ou cas contact : les nouvelles règles d’isolement face au Covid-19 à partir du 3 janvier 2022

– Covid-19 : les personnes vulnérables doivent demander un nouveau certificat d’isolement. Ameli.fr 15/09/2021

– Personnes vulnérables : la nouvelle liste de critères depuis le 9 septembre. 9 septembre 2021. Service-Public.fr

– Conduite à tenir devant un cas d’infection par le SARS-CoV-2 (COVID-19) 22/07/2021. Santé Publique France.

Coronavirus SARS-CoV-2 : critères cliniques de sortie d’isolement des patients infectés, Haut Conseil de la Santé Publique

– Coronavirus COVID-19 : informations et recommandations sanitaires, ARS Occitanie et Île-de-France

– Syndicat national des jeunes médecins généralistes.

– Fiche patient Covid-19, Santé Publique France.

– Fiche : Isolement, principes et règles à respecter du site Ameli.fr

– Fiche Personne contact, gouvernement.fr

Source : JDF Santé