Carte Pollens : en ce moment, bouleau, platane, où ?

Démangeaisons des yeux, dans la gorge, nez qui gratte, qui coule… Une allergie aux pollens se manifeste par plusieurs symptômes caractéristiques. En France, les premières allergies commencent en février avec les pollens de cyprès, puis arrivent en avril ceux des graminées, du bouleau (surtout au nord de la France) et se poursuivent l’été avec ceux de l’ambroisie. L´étude du contenu de l´air en particules biologiques (pollens notamment) pouvant avoir une incidence sur le risque allergique pour la population est assurée par le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA), une association créée en 1996 pour poursuivre les travaux réalisés depuis 1985 par le Laboratoire d´Aérobiologie de l´Institut Pasteur à Paris. Selon le dernier bulletin du 8 avril, le retour du beau temps favorise la présence des pollens et notamment ceux de bouleau. Quels sont les pollens présents en ce moment dans l’Hexagone ? Quels sont les départements dans le rouge ? Quels conseils pour les allergiques ? 

Quels sont les pollens présents en ce moment en France ?

Le pollen produit par les fleurs est composé de minuscules grains servant à la reproduction des plantes. Les principales manifestations de l’allergie au pollen sont la rhinite allergique (ou la rhino-conjonctivite allergique), aussi appelée « rhume des foins ». Il existe trois grandes catégories de pollens : les pollens d’arbres (bouleau, platane…), les graminées (blé, avoine…) et les herbacés (ortie, ambroisie…).

En France, les principales espèces végétales responsables des allergies sont :

  • les graminées (avril à juillet)
  • le bouleau (avril, surtout au nord de la France)
  • le cyprès (février à avril)
  • l’ambroisie à feuilles d’armoise (août, septembre) 

En ce moment, selon le Réseau nationale de surveillance aérobiologique (RNSA) :

  • les pollens de bouleau sont favorisés par le retour du beau temps. Il faut s’attendre à un risque d’allergie de niveau élevé sur une grande partie de la moitié nord du pays concernant ces pollens.
  • les pollens de frêne sont toujours présents, occasionnant un risque d’allergie de niveau faible à moyen mais les concentrations sont en diminution.
  • les pollens de graminées sont toujours présents en faible quantité, notamment sur la façade ouest du pays et pourraient gêner les personnes les plus sensibles. Les concentrations de ces pollens augmenteront petit à petit et impacteront de plus en plus de départements d’ici le début du mois de mai.
  • les pollens de platane sont également présents sur tout le territoire, avec un risque d’allergie qui varie du niveau faible à moyen selon les départements.
  • Les pollens de cupressacées sont en baisse en Méditerranée et le risque d’allergie lié à ces pollens sera de niveau moyen dans cette région.

Dans quels départements le risque d’allergie est-il élevé ?

Liste des départements où le risque d’allergie est élevé selon le Réseau nationale de surveillance aérobiologique : Pas-de-Calais (62), Nord (59), Somme (80), Aisne (02), Ardennes (08), Marne (51), Aube (10), Meuse (55), Haute-Marne (52), Moselle (57), Seine-Maritime (76), Oise (60), Manche (50), Calvados (14), Eure (27), Val-d’Oise (95), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Orne (61), Ille-et-Vilaine (35), Mayenne (53), Sarthe (72), Eure-et-Loire (28), Essonne (91), Seine-et-Marne (77), Sarthe (72), Loir-et-Cher (41), Loiret (45), Loire (42), Yonne (89), Côte-d’Or (21), Haute-Saône (70), Territoire de Belfort (90), Haut-Rhin (68), Vosges (88), Bas-Rhin (67), Puy-de-Dôme (63), Meurthe-et-Moselle (54), Rhône (69), Allier (03), Creuse (23), Indre (36), Cher (18), Nièvre (58), Mayenne (53), Seine-Saint-Denis (93), Hauts-de-Seine (92), Isère (38), Ain (01) Val-de-Marne (94), Savoie (73), Paris (75).

Carte des pollens en France par département au 8 avril 2022
Carte des pollens en France par département au 8 avril 2022 © RNSA

Que faire si on est allergique pour limiter les symptômes ? 

Le RNSA recommande aux allergiques :

  • de suivre leurs traitements et consulter le médecin en cas de symptômes,
  • consultez régulièrement la carte de vigilance des pollens sur le site internet du RNSA
  • se rincer les cheveux le soir,
  • aérer au moins 10 min par jour avant le lever et après le coucher du soleil,
  • éviter de faire sécher le linge à l’extérieur,
  • garder les vitres des voitures fermées pour éviter que les pollens ne rentrent dans l’habitacle,
  • éviter les activités sportives à l’extérieur qui entraînent une surexposition aux pollens.
  • Attention aussi à la pollution atmosphérique qui pourra exacerber les allergies aux pollens.

Quelles différences entre les symptômes d’une allergie et du Covid ?

La priorité pour les allergiques, malgré l’épidémie de coronavirus, est de maintenir leur traitement de fond pour mieux contrôler l’asthme et éviter les complications. Attention de ne pas confondre les symptômes du Covid-19 et de l’allergie aux pollens.

Comme le rappelle le RNSA, la toux sèche ou les problèmes respiratoires liés à l’asthme sont effectivement assez semblables à ceux des premiers symptômes de l’infection au Covid-19 mais ce qui fait la grande différence pour le Covid-19 c’est le syndrome grippal (douleurs, courbatures, fièvre). Dans le doute n’hésitez pas à consulter votre médecin ou un allergologue.


Source : JDF Santé