5ème dose de vaccin covid : pour qui, à quoi ça correspond ?

[Mis à jour le 28 octobre 2022 à 12h10] 1, 2, 3, 4 et maintenant 5 doses de vaccins contre le Covid. Les populations à risque de forme grave comme les patients immunodéprimés sont désormais éligibles à un troisième rappel contre le Covid-19 ce qui correspond à une cinquième dose de vaccin. « Mais on souhaite sortir de cette terminologie des doses et ne pas nommer cette nouvelle injection la 5ème dose. Mais plutôt une dose additionnelle selon la situation » indique le Pr Elisabeth Bouvet, présidente de la Commission technique de vaccination à la HAS, contactée le 10 octobre. Cette dose supplémentaire est administrée à l’occasion de la campagne vaccinale de cet automne avec les vaccins bivalents. « Il est désormais établi que le virus du covid est endémique, c’est-à-dire qu’il y aura régulièrement des poussées épidémiques. Une partie importante de la population risque la contamination et les personnes fragiles pourront développer des formes graves, avec comme conséquences une hospitalisation et/ou une admission en réanimation. Or la vaccination a un impact certain sur le risque de développer des formes graves. C’est pour cette raison que la stratégie actuelle vise la population fragile » développe le Pr Bouvet. Qui doit faire 5 doses ? Quelles sont les indications et recommandations de la HAS ? Combien de temps après la quatrième injection ? Avec quel vaccin ? 

A qui est conseillée la 5e dose de vaccin Covid ?

« Ce sont surtout les personnes à risque de faire une forme grave du covid qui sont ciblées par cette campagne de vaccination », répond le Pr Bouvet. La vaccination contre le covid est complète avec 2 doses et un rappel. « Nous avons ensuite recommandé un deuxième rappel (=4ème dose) aux personnes les plus fragiles car lorsqu’on s’éloigne du premier rappel, on augmente à nouveau le risque de formes graves » note le Pr Bouvet. L’injection d’une cinquième dose de vaccin contre le coronavirus (ou d’un nouveau rappel) est conseillée :

  • toutes les personnes de plus de 60 ans
  • personnes âgées de 18 à 60 à risque de forme grave
  • patients immunodéprimés
  • femmes enceintes
  • personnes dans l’entourage de personnes vulnérables ou immunodéprimées
  • professionnels de santé

Conformément à l’avis du COSV, les personnes sévèrement immunodéprimées concernées par les doses de rappel supplémentaires sont :

  • personnes transplantés d’organes solides,
  • personnes transplantés récents de moelle osseuse,
  • patients dialysés,
  • patients atteints de maladies auto-immunes sous traitement immunosuppresseur agressif de type anti-CD20 ou anti-métabolites,
  • patients atteints de certains types de lymphomes traités par anti-CD20 ou inhibiteurs de BTK,
  • patients atteints de leucémie lymphoïde chronique,
  • patients atteints de formes rares de déficits immunitaires primitifs,
  • myélomes sous traitement

Que recommande la HAS pour la 5e dose ?

La Haute Autorité de Santé recommande une nouvelle dose de vaccin contre le covid pour les personnes à risque cet automne-hiver 2022. « On préconise de coupler la vaccination contre le Covid à celle contre la grippe car elles concernent la même population à risque. Ce sont deux injections différentes mais qui peuvent être administrées le même jour sans aucun risque. Nous prévoyons cette année une épidémie de grippe plus virulente que l’année précédente » souligne la professeur en maladies infectieuses. Cette nouvelle campagne de vaccination concernerait entre 15 et 20 millions de Français.

 

Délai : quand faire la 5e dose de vaccin Covid ?

La nouvelle dose de rappel recommandée aux populations à risque doit être administrée :

► Pour les personnes de plus de 80 ans et les personnes immunodéprimées : à 3 mois de la dernière injection. « Pour ces personnes, nous avons observé que c’est à partir de ce moment que l’immunité baisse » note le Pr Bouvet.

► Pour les autres populations à risque (voir ci-dessus) : 6 mois après la dernière injection et au moins 3 mois après une infection au Covid-19.

Où faire la 5e dose de vaccin contre le Covid ?

La vaccination contre le Covid est réalisée chez les médecins généralistes, en pharmacies et dans les centres de vaccination. « Le vaccin se présente sous forme de multidoses, c’est-à-dire que lorsque le médecin ouvre une ampoule de vaccin il y a au moins l’équivalent de 6 doses donc il doit les consommer dans les heures suivant l’ouverture. La logistique est plus facile pour les pharmaciens » rappelle notre interlocutrice.

La 5e dose est-elle obligatoire ?

Cette dose additionnelle n’est obligatoire pour personne. Elle est néanmoins fortement recommandée pour les personnes les plus à risque de développer une forme grave de la maladie de covid-19.

Avec les nouveaux vaccins bivalents, on peut espérer un meilleur impact sur l’infection et la transmission

Quel vaccin Covid est utilisé pour la 5e dose ?

Les vaccins utilisés pour cette nouvelle campagne vaccinale sont les vaccins dits bivalents à ARN de Pfizer et Moderna qui protègent contre la souche initiale du virus et contre le variant OmicronComirnaty Original/Omicron BA.1, Comirnaty Original/Omicron BA.4-5, Spikevax bivalent Original/ Omicron BA.1 sont commercialisés depuis le 3 octobre. « Ces nouveaux vaccins sont plus efficaces puisqu’ils visent la souche du virus qui circule, le sous-lignage BA.5 du variant Omicron. Avec les nouveaux vaccins bivalents, on peut espérer un meilleur impact sur l’infection et la transmission (et pas seulement sur le risque de forme grave) » défend notre experte.

Les femmes enceintes sont-elles concernées par la 5e dose ?

Les femmes enceintes font partie de la population à risque de développer une forme grave. « Toutes les données démontrent le risque de forme grave et d’accouchement prématuré. On recommande alors de faire ce nouveau rappel aux femmes durant la grossesse«  confirme le Pr Bouvet.

Se dirige-t-on vers une 5e dose pour toute la population ?

« Pour l’instant, on ne se dirige pas vers une nouvelle campagne de vaccination pour la population générale. Nous n’avons pas d’arguments pour la recommander à  tout le monde » note le Dr Bouvet le 10 octobre. « Notre stratégie actuelle vise à protéger les gens à risque de faire une forme grave de la maladie. Ceux qui sont hospitalisés et en réanimation. Néanmoins, si des personnes en contact de gens fragiles souhaitent recevoir une nouvelle dose en prévention, cela est possible » précise notre interlocutrice.

Merci au Pr Elisabeth Bouvet, Présidente de la Commission technique des vaccinations de la Haute Autorité de Santé (HAS).


Source : JDF Santé