2 tasses de thé noir par jour augmenteraient l'espérance de vie de 13%

Bonne nouvelle pour les amateurs de thé. Consommer au moins 2 tasses de thé noir par jour réduirait le risque de mortalité, rapporte une étude menée par des chercheurs de l’Institut national du Cancer américain et dont les résultats ont été publiés le 30 août 2022 dans la revue scientifique Annals of Internal Medecine. Certaines vertus du thé noir – boisson consommée depuis des siècles dans le monde entier – ont déjà été démontrées dans plusieurs études scientifiques (antioxydant, anti-inflammatoire, aide à la consolidation des os, diminue le risque de diabète et de cholestérol, booste le système immunitaire et le système digestif…), mais les effets sur l’espérance de vie n’ont eux jamais été mis en avant. Dans ce contexte, des chercheurs américains ont analysé la consommation de thé de près de 500 000 hommes et femmes âgés de 40 à 69 ans vivant au Royaume-Uni (pays où la consommation de thé est très importante) sur la base de questionnaires en ligne et d’un suivi d’environ 11 ans. Parmi les participants, 85% consommaient du thé quotidiennement et 89% d’entre eux préféraient le thé noir. Dans les résultats :

  • Les personnes qui buvaient une tasse de thé noir par jour avaient en moyenne les mêmes risques de mortalité que les personnes qui ne buvaient pas du tout de thé noir.
  • Les personnes qui buvaient au moins 2 tasses de thé noir par jour avaient un risque de mortalité (toutes causes confondues) de 9 à 13% inférieur par rapport à celles qui n’en buvaient pas. A noter qu’à partir de 7 tasses par jour, les effets positifs sur la mortalité diminuaient. 
  • L’association a été observée indépendamment de la température préférée du thé, de l’ajout de lait ou de sucre et des variations génétiques affectant la vitesse à laquelle les gens métabolisent la caféine.

Ces résultats sont, bien entendu, à nuancer et à prendre avec du recul car ils reposent uniquement sur les habitudes et l’état de santé des participants. Toutefois, le thé noir (sans ajout de sucre ni de lait) pourrait s’inscrire dans une alimentation saine et équilibrée, car il contient des antioxydants (flavonoïdes (théaflavine, théarubigine), polyphénols…) qui aident à lutter contre l’oxydation, l’inflammation et le vieillissement des cellules, ce qui permettrait de prévenir certaines maladies comme les maladies cardiovasculaires, les cardiopathies ischémiques, les accidents vasculaires cérébraux (AVC), les maladies respiratoires et certains cancers, liste l’Institut National de la Santé aux Etats-Unis. Sans en abuser pour autant puisque la théine a des effets stimulants et peut notamment perturber l’endormissement.

    Source : Tea Consumption and All-Cause and Cause-Specific Mortality in the UK Biobank, 30 août 2022, Annals Of Internal Medecine. 


    Source : JDF Santé